fantasmes libertins

fantasmes libertins

Shopping

Suzie m'avait entrainé dans une journée Shopping, qui ne correspondait pas à la journée idéale que je souhaitais pour ce bel après midi de printemps.La matinée à la suivre dans les magasins parisiens bondés était heureusement ponctuée par quelques incartades dans les boutiques de lingeries ou j'appréciais donner mon avis.

Le repas du midi arriva enfin, et la terrasse ensoleillée de la petite brasserie montmartroise que nous avions trouvée me remis de bonne humeur. Suzie avait revêtue une robe légère croisée sur sa poitrine, que je m'imaginais déjà ouvrir pour déguster sa peau chauffée par le soleil. Elle remarqua évidement mon regard lubrique et s'amusa à des sous entendus qui me mettaient en émoi.

          -Je pense que tu ne va pas regretter de m'avoir accompagné. L'après midi devrait    te plaire.  Me lança-t-elle mystérieusement.

 Je passais bien sur une bonne partie du repas à la questionner pour en savoir plus, mais elle ne dévoila rien de son secret. Elle semblait toutefois particulièrement émoustillée par ses cachotteries, ce qui renforçait encore ma curiosité.
 Les quelques magasins qui suivirent le repas me firent oublier un peu ses paroles, que je pris alors comme un simple jeu qu'elle avait voulu lancer pour me faire marcher.
Après avoir arpenté les rues du 9eme arrondissement, Suzie finit par s'arrêter devant une petite porte cochère et me lança :

-J'ai dit à une collègue de travail que j'allais faire du shopping dans le coin ce week-end, et elle m'a laissé les clés d'un petit appartement qu'elle possède dans le coin.  Donc, voila la surprise : Nous avons le week-end à Paris pour nous! C'est ici. On va voir?

 Aussitôt dit, aussitôt fait.  Nous gravissons les 4 étages qui nous séparent de notre nid. Suzie montant devant moi en profite pour commencer son jeu de séduction, dans lequel je m'empresse d'entrer. Arrivé devant la porte, alors que je cherche à l'enlacer pour lui démontrer mon état de tension  une nouvelle surprise m'attend :

Suzie sort de son sac un bandeau, qu'elle me noue autour des yeux.

-Laisse toi faire, me dit elle. J'ai imaginé un petit scénario, mais tu ne dois pas voir ce que je fais ni même utiliser tes mains. Tu va donc rester dans l'obscurité et te laisser mener.



08/03/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 16 autres membres