fantasmes libertins

fantasmes libertins

Présentations

 Mon regard fut immédiatement capté par ma petite épouse:

La surprise était parfaite: Elle avait revêtu une robe longue, d'un rouge écarlate, largement fendue sur le devant . 2 pans se croisaient sur ses seins, et son dos était totalement découvert. Je ne pus retenir un petit sifflement admiratif, reprit par notre hôtesse qui semblait apprécier. Le sourire coquin qu'elle m'adressa  montrait qu'elle était satisfaite de son effet.

 Jean-Luc arriva quelques minutes plus tard, une bouteille de champagne en main. Il ne nous avait pas entendu arriver et fut surpris de nous découvrir assis dans son salon. c'était un grand black d'environ 1m85, plutôt athlétique, qui, au vu du regard que lui posa ma petite femme, semblait très à son gout.  La réciproque était une évidence, tant il la parcouru de bas en haut avec une attention non dissimulé.

 Corinne fit les présentations, et nous présenta une coupe de champagne.  Nous échangeâmes sur nos vies respectives pendant de longues minutes.

Les coupes de champagne aidant, la discussion fut de plus en plus orientée sur nos fantasmes respectifs,

Nous partagions avec Jean-luc un attrait poussé sur la vision du plaisir de nos partenaires dans des bras multiples, et nos femmes s'étaient associées pour confirmer leur plaisir d'être admirées et caressées dans ces conditions.  Elles débattaient maintenant de ce qu'elles appréciaient le plus, et nous commencions sérieusement à porter un regard lubrique vers nos deux charmantes partenaires.

 Corinne rompit les discussions en mettant un peu de musique, et invita ma belle à danser sur un rythme envoutant. Elles semblaient s'amuser comme deux anciennes copines, pendant que nous continuions avec Jean-luc a épiloguer sur la raison de nos fantasmes respectifs.

 La vue de nos 2 charmantes coquines se déhanchant nous incita  rapidement  à les rejoindre. Nous étions serrés les uns aux autres, nos bras d'hommes enlaçant tendrement la taille nos deux compagnes qui dansaient ensemble.  Je Sentais se cambrer ses petites fesses et les frotter contre moi, tandis que Corine faisait de même avec son mari. Les 2 femmes se serraient maintenant l'une à l'autre, et leurs langues se mêlaient sans pudeur ni retenue. Notre excitation montait fortement, et nous commencions à caresser avec insistance la croupe de nos partenaires, quand la musique s'interrompit.  Les 2 filles se parlèrent un long moment à l'oreille, et s'enfuirent par surprise, nous laissant  perplexes…

 
A suivre…..



20/11/2006
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 16 autres membres