fantasmes libertins

fantasmes libertins

Nouvelles rencontres


Après une première soirée très appréciée, ELLE se sentait prête à tenter toute nouvelle expérience qui se présenterait.

 Elle évoquait fréquemment cette nuit mémorable et le plaisir qu'elle y avait pris, et elle suggérait régulièrement dans nos rapports amoureux la présence d'une autre personne.

 Eric, notre partenaire d'un soir, nous laissa, quelques temps plus tard, un message d'invitation : Un couple de ses amis, avec lesquels il avait passé quelques chaudes soirées, organisait une petite réception intime, et il souhaitait que nous fassions leur connaissance.

 Nous avions pris contact avec eux  par échange de mails et de Chat sur Internet, et  nous avions découvert plusieurs atomes crochus dans notre perception de la vie.

.Jean luc était enseignant et Corinne  pharmacienne. 

Ils avaient notre conception du dialogue mutuel et sans tabous et partageaient notre conception des plaisirs de la vie.  Eric leur avait raconté notre petite soirée, récit qu'ils  disaient avoir particulièrement apprécié.

 Ma belle était toute troublée par ces échanges, et par le fait  que notre aventure d'un soir était désormais partagée par d'autres personnes.

Contrairement à ce que j'imaginais, cette information, loin de la vexer, la stimula fortement, au point qu'elle proposa sans mon avis de les rencontrer au plus tôt.

Devant suscité par sa réaction, Elle mit toutefois mis une condition: Il était hors de question que je fricotte avec madame!. .

 Nous avions donc convenu de passer une soirée en leur compagnie, et ils nous convièrent 'chez eux le week-end qui suivi.

 Ils habitaient une jolie maison dans la région de st germain. C'était l'automne et les feuilles rousses tapissaient l'allée qui menait à leur entrée.

 ELLE me devançait d'un pas décidé. Elle n'avait pas voulu me dévoiler sa tenue, qu'elle dissimulait sous un long imperméable Ses  cheveux étaient  noués en une natte qui dégageait son cou et mettait ses jolis yeux en valeurs

 Corinne vint nous accueillir. C'était une très jolie femme, un peu plus petite que ma charmante femme. Ses cheveux d'un rouge éclatant  soulignaient  son agréable  teint laiteux, et je vis dans le regard de ma compagne un éclair de menace à mon encontre, sachant mon attrait pour ce type de femme.

Notre hôtesse  portait un tailleur rose assez sobre, qui mettait en valeur ses formes élégantes. Elle portait des talons très hauts qui apportaient un coté sexy à son allure.

La douceur de sa voix et son large sourire firent disparaitre immédiatement toute éventuelle tension entre les 2 femmes. Le courant semblait passer dès la présentation.

 "Puis-je vous déshabiller?" Nous demanda-t-elle.

nous échangeâmes tous les 3 un regards complice  sur ces paroles équivoques, avant de lui délivrer nos pardessus.

 
A suivre…

 

 



20/11/2006
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 16 autres membres