fantasmes libertins

fantasmes libertins

Moment de solitude

 Ses révélations avaient transformé mon accès de jalousie en une ferme excitation qu'elle s'amusait à entretenir par un léger frottement de ses hanches contre moi.

-Ton copain nous regarde, lui dis-je. Il ne doit pas comprendre à quoi tu joue. Je pense qu'il a hâte que la danse se termine pour reprendre la conversation. C'est ta soirée, je te laisse la gérer comme bon te semble. Ne m'oublie pas quand même.

La fin du slow arriva et effectivement, l'homme s'était levé et regardait dans notre direction. Je laissais donc Suzie continuer sa discussion avec son nouvel ami de rencontre. Il vint à sa rencontre pour l'emporter sur la piste de danse. A peine enlacés, J'aperçus les mains de l'homme descendre petit à petit sur ses hanches, dont elle accentuait l'ondulation.  Elle me scrutait régulièrement, afin de valider mon consentement. A mesure que les caresses se précisaient, je sentais un trouble dans le regard de Suzie et son sourire mutin du début se transformait  peu à peu  en béatitude du désir montant. Il caressait désormais allégrement ses fesses sans qu'elle fasse le moindre geste pour l'en empêcher et leurs bassins se soudaient un peu plus chaque minute.  

Il lui parlait maintenant doucement dans l'oreille, en embrassant doucement son cou. Ces quelques mots semblèrent apporter un émoi supplémentaire à ma belle, qui lui offrit sa bouche pour un baiser fougueux. J'assistais avec une angoisse mêlée d'excitation à la scène,  mais je m'abstiens d'intervenir. C'est la première fois que je lui laissais l'entière liberté de ses actes, et je gardais une confiance absolue en elle. J'espérais  toutefois secrètement qu'elle pensais à moi dans ce tendre moment.

 La danse terminée, j'eu la surprise de les voir se diriger vers moi et s'installer à ma table. Elle m'avait présenté comme un ami intime, avec qui elle sortait souvent. L'homme, qui se prénommait Pierre,  était sympathique et Suzie semblait lui plaire beaucoup. Après une discussion brève et courtoise, Ils s'étaient tous les 2 enfoncés dans le canapé et s'embrassaient goulument. La main de l'homme s'était glissé entre les genoux de ma belle et caressait doucement la naissance de ses cuisses. Suzie me regardait avec insistance pour analyser ma réaction. J'avais une envie folle de les rejoindre mais résistait à la tentation. C'était sa soirée et je lui laissais donc l'entière initiative de ses actes. Je m'absentais quelques minutes pour aller chercher quelques rafraichissements et pour me permettre de dissiper le trouble que provoquait en moi cette nouvelle situation. Nous avions jusque là totalement partagé nos relations, sans dissimulation et souvent à mon initiative. Je me sentais un peu exclus de celle-ci, même si le fait qu'elle m'ait présenté me laissait présager une suite plus participative.

Mon retour à la table continua de m'émouvoir. Suzie et son partenaire étaient toujours enlacés et s'étaient refugiés dans un coin plus sombre et à l'abri des regards. La main de Suzie s'était glissée dans le pantalon de l'homme et malaxait avec insistance.

 

 A suivre....




28/03/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 16 autres membres