fantasmes libertins

fantasmes libertins

la surprise d'Agnes

Nous étions installés dans le salon à siroter un apéritif quand Le téléphone de Suzie sonna
 Je compris rapidement  à sa voix que l'objet de l'appel avait un caractère ludique. J'essayais de cerner son interlocuteur lors du jeu de questions/réponses auquel elle se livrait :

             -Ta femme est au courant?

            - Comment doit-on se présenter ?

-C'est d'accord, a samedi.

 J'en conclus que nous étions invités samedi soir, mais je ne savais toujours pas par qui.

 Suzie eu tôt fait de m'affranchir.

 -Pierre nous invite chez lui samedi soir. Sa femme n'est pas au courant de notre incartade, et il compte sur nous pour tenter de mettre de l'ambiance sans la brusquer.

-Nous somme officiellement des nouveaux collègues de travail, mais nous ne sommes pas ensemble. Il faudra donc faire comme si.

Etant donné que tout était déjà validé, je ne pus qu'acquiescer.

 Il s'était écoulé trois bons mois depuis notre aventure avec pierre, et nous n'avions eu jusque là aucune nouvelle de lui.  Il avait donc réfléchi à la proposition que nous lui avions faite de tenter de dévergonder sa femme. 

 Nous devions réfléchir maintenant à la manière dont nous allions pouvoir nous présenter, avec les maigres informations que Pierre nous avait fournies sur son travail.

Suzie était nouvelle secrétaire, et j'appartenais moi-même à une société externe en prestation dans sa banque. Nous échangeâmes quelques mails  avec notre hôte pour nous accorder.

 J'arrivais chez pierre vers 19h30. J'avais déposé Suzie un bon quart d'heure plus tôt, de manière à rendre crédible notre histoire. Elle avait choisie de rester sobre, en enfilant une robe noire assez simple,  à peine décolletée, et arrivant presque aux genoux. Ses dessous étaient beaucoup moins sages, mais s'il lui était donné de les dévoiler, la sobriété que demandait notre petit scénario n'aurait de toute façon plus lieu d'être.

 Je sonnais à la porte, et une charmante femme brune avec de grands yeux noirs vint m'ouvrir. Pierre, qui arriva juste derrière elle fit les présentations.

J'appris rapidement  que son épouse se prénommait Agnès, et qu'elle avait des origines espagnoles. Plutôt petite, elle dégageait un charme et un caractère certain malgré une tenue vestimentaire qui ne la mettait pas en valeur. Elle portait un chemisier blanc basique et un pantalon noir. Je me dis alors que l'affaire n'était pas jouée d'avance.

Elle me fit entrer dans la salle, ou je fis mine de découvrir Suzie, qui m'accueillit joyeusement.  La soirée débuta gentiment, par un apéritif qui nous permis d'échanger un certain nombre de banalité d'usage.

L'alcool aidant, l'atmosphère e repas se détendit beaucoup plus.

Pierre montrait un intérêt plutôt soutenu pour Suzie, avec laquelle il discutait beaucoup et lançait quelques plaisanteries un peu osées. J'échangeais pour ma part avec Agnès, qui, malgré une allure assez froide avait beaucoup d'humour et apparut  être une femme à l'esprit ouvert et plutôt directe. Elle ne semblait pas affectée par le comportement léger de Pierre, et observais même son mari avec amusement, en me lançant un regard complice.  J'avais du mal à reconnaitre en elle la femme plutôt timide que notre hôte nous avait décrit, mais j'imaginais malgré tout difficilement la réalisation de notre objectif.


Suzie accompagna  à plusieurs reprises Agnès, et le lien semblait se créer entre elles. Pierre semblait plutôt satisfait du déroulement de la soirée, et j'en profitais pour lui faire part de mon heureuse surprise concernant sa charmante épouse, tout en lui faisant part de mes inquiétudes.  

 Au moment du désert, nous plaisantions comme de vieux amis, et Agnès pris la parole pour nous faire part de satisfaction.

- Quand Pierre m'a dit qu'il souhaitait inviter des collègues de travail, j'envisageais encore une soirée plutôt ennuyeuse à parler boulot. Et puis il a insisté, en m'affirmant que vous étiez très sympathiques, et je doit avouer qu'il ne m'a pas menti. Je suis contente de vous connaitre.

 Je dois maintenant vous avouer une chose:

Quand il vous a invité, il ne m'avait encore rien dit, mais comme  il ment très mal, je n'ai eu aucune difficulté à lui faire avouer la vérité.

Pierre me raconte fréquemment ses aventures.   Je sais qu'il a toujours eu besoin d'aventures extraconjugales, et  je lui ai toujours laissé cette liberté, mais j'aime qu'il me raconte ce qu'il a fait.  Je dois dire que son aventure avec vous deux  m'a

Beaucoup excité. C'est la première fois qu'il me parlait d'une aventure à trois.

C'est la première fois également que je rencontre une partenaire de Pierre.

Je dois avouer que quand je vois Suzie, je comprends qu'il ait été séduit.

Généralement, je préfère imaginer la scène. Je dois avouer que je n'étais pas très sure de vouloir vous recevoir. J'imaginais un couple plutôt vulgaire et très porté sur le sexe.

Pierre y tenais beaucoup, alors j'ai accepté, sans rien lui promettre. Mais maintenant que nous avons fait plus ample connaissance, je dois dire que je vous trouve très sympathique.

Donc, si j'ai bien compris, le scénario que vous aviez préparé visait à me libérer.

 Nous étions un peu mal à l'aise de ces révélations, le jeu se retournant un peu contre nous.

 Suzie se lança la première :

 - Disons que, quand Pierre nous a confié qu'il te racontait de temps à autre ses expériences, je lui ai dit que j'aimerais te faire apprécier notre liberté sexuelle. Nous n'avons jamais été aussi complice que depuis de Thierry m'a confié qu'il aimerait me voir faire l'amour avec d'autres que lui. J'étais plutôt réticente au début, mais depuis notre première expérience que j'ai beaucoup appréciée, j'ai plutôt tendance à prendre l'initiative.

 Agnès avait fait le premier pas, et avançait maintenant dans le jeu.

 -          Pierre m'a effectivement parlé de vous longuement et de cette conversation que vous avez eue. Mais j'aimerais que tu me raconte toi-même la soirée que vous avez passé ensemble.

 Suzie entrepris donc de raconter notre soirée :

 Elle raconta les étapes de séduction, puis le plaisir qu'elle avait prise à séduire un homme en sachant que je l'observais. Elle insista sur ma jalousie d'un moment quand elle avait fait mine de m'ignorer, et sa profonde excitation quand elle s'est laisser embrasser par Pierre dans le sofa, me sachant juste à coté en train de les observer.  Elle lui raconta comment sa main avait glissée dans son pantalon, à cause de sa forte excitation, mais surtout pour m'éprouver

Elle lui détailla ensuite l'épisode du trajet en voiture, pendant laquelle Pierre s'était appliqué à la caresser, et la manière dont elle s'était mise en valeur pour que je puisse l'admirer dans le rétroviseur. .

Je sentais l'excitation monter dans sa voix, mais aussi dans le regard de nos partenaires. Ma queue était déjà brulante de désir.

Elle me demanda alors de raconter la suite, les souvenirs se brouillant un peu dans sa tête.

 Je repris alors de fil de l'histoire à partir du moment où nous nous sommes garés :

Je racontai comment elle s'est jetée goulument sur ma queue, pendant que Pierre la masturbait.

 Agnès m'interrompit à ce moment :

            -est ce que vous accepteriez de réaliser la suite de l'histoire devant moi ?



A suivre...





26/06/2007
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 16 autres membres