fantasmes libertins

fantasmes libertins

Cinéma d’amatrices Acte 1

 C'est Suzie qui rompit la semi léthargie dans laquelle nous commencions à tomber. Quelques caresses innocentes se faisaient soudain plus précises, et ses mains glissant d'un corps à l'autre eurent tôt fait de réveiller nos ardeurs qui ne demandaient que ça. Mes mains se mirent à accentuer leurs caresses sur le bas des reins de chacune de mes deux belles, qui se cambrèrent sans hésiter. Elles s'étaient hissées par dessus mon torse pour mêler délicatement leurs bouches, ce qui eu pour autre avantage de permettre à mes mains d'accéder plus aisément à leurs croupes offertes. Elles facilitèrent mécaniquement l'accès de mes doigts à leurs intimités humides en descendant leurs charmantes têtes au niveau de mon sexe, qui avait repris vigueur, et qu'elles s'empressèrent d'intégrer à leurs baisers. Après quelques caresses appuyées, Suzie se releva pour me commenter la suite de sa surprise:

 
-Je t'avais promis une surprise, mais tu n’es pas encore au bout de tes découvertes!!!  Attend quelques secondes, et je te raconterais la suite.

 Se disant, elle se précipita vers un vidéo projecteur et un caméscope qu'elle alluma avant de revenir se réfugier dans mes bras. Les images qui s'affichaient montraient  Corinne, dans une tenue très suggestive, bottes hautes, jupe courte et cache cœur, montant les escaliers menant à l'appartement ou nous étions installés. La porte s'ouvrit, et nous entrâmes  dans l'appartement. En entrant dans la salle, quatre hommes noir en costume conversaient debout, une flute de champagne en main. L’arrivée de Corinne suscita soudain un vif  intérêt. Elle s'insinua parmi eux pour embrasser chacun d'entre eux. L’un d’eux lui tendit une coupe de champagne. La conversation se concentrait sur elle,  et les regards la parcouraient des pieds à la tête.  L’un des hommes se risqua à une caresse furtive sur son fessier, qu’elle ne refusa pas, et qui provoqua au contraire un sourire complice de sa part. Elle attrapa un des hommes par la tête pour l’embrasser à pleine bouche. Les trois autre hommes s’enhardirent et commencèrent à appuyer leurs caresses.

Les mains de Corinne s’afféraient à dégager les sexes de ses futurs amants, pendant que des mains avides la déshabillait, et caressaient son corps dénudé.

Ces images en grandeur nature provoquaient chez Corinne un regain d’activité sur mes doigts, qui la fouillait de plus belle. Suzie nous regardait amusée et excitée par le spectacle. Elle vint nous rejoindre et attrapa mon sexe dans sa main.

 -C’est ta journée mon chéri. Aujourd’hui, j’ai voulu t’offrir tous tes fantasmes. Nous sommes toutes les deux pour toi.

 Pendant ce temps, sur l’écran, Corinne s’était dégagée de l’étreinte de ses partenaires pour se diriger vers la caméra. Son visage s’approcha en gros plan :

 -Et maintenant, encore une surprise !!!



08/03/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 16 autres membres